piscine
Travaux

Chauffage piscine règles de base

De nombreux heureux propriétaires de piscine envisageront peut-être d’installer un dispositif de chauffage pour maintenir l’eau de leur piscine à bonne température. Cette opération permet en effet de profiter plus largement et plus longuement de sa piscine. Une utilisation quasi permanente durant la saison, durant la nuit ou durant les intersaisons devient réellement envisageable.

Toutefois, l’usage d’un dispositif de chauffage implique de suivre quelques règles qui relèvent du bon sens, certes, mais ne sont pas toujours appliquées. Voici quelques rappels.

Faire le bon choix d’un chauffage pour sa piscine

Avant-tout, il convient de choisir un dispositif de chauffage adapté à sa piscine et à ses contraintes environnantes. Dans la mesure du possible, il est recommandé de s’orienter vers un dispositif de chauffage écologique qui sera de plus économique. Nous pensons bien évidemment à la pompe à chaleur.

Ce type d’équipement connaît un vif succès depuis quelques années. Il faut dire que la pompe à chaleur de piscine présente de nombreux avantages. On notera entre autres

  • sa consommation réduite au regard de la puissance de chauffe restituée,
  • sa facilité d’installation pour les configurations dites “standard”,
  • et sa simplicité d’utilisation qui se réduit à la manipulation d’un thermostat (et quelques opérations d’entretien pour l’hivernage).

On ne peut choisir un dispositif de chauffage de piscine sans tenir compte du volume du bassin, de la surface de la piscine en contact avec l’air ambiant, de son exposition, du lieu d’habitation, … Tous ces éléments influent en effet sur les conditions de chauffe et sur la puissance nécessaire pour chauffer le bassin en un minimum de temps. Les conditions d’utilisation sont également importantes.

L’utilisation d’une couverture thermique par exemple limitera considérablement la perte de chaleur et favorisera le maintien de la température à tous les niveaux. L’effet de serre provoqué par le déploiement d’un volet roulant, d’un abri de piscine ou d’une bache à barres diminuera également les temps de chauffe.

Pour trouver la bonne méthode, qui dépendra de nombreux facteurs propres à chaque installation, il convient de faire des tests, de contrôler la température régulièrement à l’aide d’appareil plus ou moins sophistiqués (thermomètre, analyseur OMEO, …) et d’anticiper au maximum la météo (ce qui n’est pas toujours simple malgré les bulletins communiqués). Au bout de quelques semaines, avec un peu de pratique, les résultats se feront ressentir et votre dispositif de chauffage sera utilisé de façon optimale.